Journée internationale de la Terre, MCA-Niger en phase avec la protection de la Nature

Ce 22 avril marque la Journée Internationale de la Terre. Les effets du changement climatique sont de plus en plus ressentis dans le monde. La région du Sahel est frappée de plein fouet par les effets relatifs au choc dû au climat ; d’où l’impérieuse nécessité de préserver la Nature.

L’expression « Terre nourricière » est couramment utilisée dans de nombreux pays et régions pour désigner la planète Terre. Elle illustre l’interdépendance qui existe entre l’être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons tous. Or, jamais une telle interdépendance ne s’est révélée aussi tangible comme en cette période, affirment les Nations Unies.

« La nature souffre et nous envoie des signaux forts, que nous ne pouvons plus négliger », s’alarme l’ONU… La chaleur extrême, les incendies de forêt et les inondations… touchent des millions de personnes.

Changer les façons de faire

Le temps de l’action est donc venu. Conscient de l’importance capitale de la préservation de la Nature, MCA-Niger fait de l’observance des normes environnementales et sociales, une des conditions sine qua non de la mise en œuvre de ses projets dans le cadre du programme Compact.

Une activité de récupération et de restauration des terres vient d’être lancée par MCA-Niger en vue de redonner vie et utilité à 70.000 hectares qui seront récupérés dans les régions de Maradi, Tahoua, Tillabéry et Dosso.

Le site de Djessalbody à restaurer dans la région de Tillabéry.

Pour le Directeur Général de MCA-Niger, Mamane Annou, « L’objectif final est de contribuer au processus de gestion rationnelle et durable des ressources naturelles, capable de créer les conditions d’un développement socio-économique garantissant la sécurité alimentaire des populations et des animaux. Tous ces efforts doivent contribuer à améliorer leur résilience face au changement climatique. »

Le site de Batafadoua, Commune rurale de Chadakori (Maradi) envahi par le Sida Cordifolia.

La célébration de la Journée Internationale de la Terre ce 22 avril est un rappel pressant à nos devoirs à l’endroit de la Nature. Les Nations Unies tirent d’ailleurs alors la sonnette d’alarme. « Les écosystèmes soutiennent toute vie sur Terre. Plus nos écosystèmes sont sains, plus la planète et ses habitants sont en bonne santé. »

La restauration de ces cadres de vie endommagés par le fait de l’Homme « contribuera à mettre fin à la pauvreté, à lutter contre le changement climatique et à prévenir une extinction massive », annonce l’ONU qui en appelle à une économie plus durable, qui bénéficie à la fois à l’humanité et à la planète.

MCA-Niger boucle le lancement de son activité Gestion des Ressources Naturelles à Dosso

La tournée en vue du lancement de cette initiative de récupération et de restauration des terres pour les besoins agricoles et pastoraux, a connu son épilogue ce jeudi 15 avril 2021 avec la 4e étape à Dosso.

Au terme de cette activité dans la région Dosso, 20000 hectares de terres seront récupérés dans les communes de Tessa, Mokko, Tombo-Koarey I, Tombo-Koarey II et Kargui-Bangou. Au total, 70000 hectares de terres vont être restaurés à la fin de cette initiative.

Dosso se taille la part du lion 

Dosso figure parmi les régions qui seront les plus impactées par le Compact du Niger à travers l’amélioration du secteur routier (réhabilitation de la RN7, la RN35 et la Route Rurale Guitodo-Sambéra) et l’accroissement de la production agricole. En plus, d’importantes activités d’intensification agricole avec à la clé, l’accès aux intrants agricoles, la réalisation d’une centaine d’hectares de périmètres irrigués.

20000 hectares de terres seront récupérés dans la région de Dosso.

« L’objectif final est de contribuer au processus de gestion rationnelle et durable des ressources naturelles, capable de créer les conditions d’un développement socio-économique garantissant la sécurité alimentaire des populations et des animaux », a expliqué Mamane Annou, Directeur de MCA-Niger.

Les autorités régionales de Dosso ont salué cette initiative et exprimé leur soutien pour son succès.

Outre Dosso, cette activité a été lancée à Maradi, Tahoua et Tillabéry.

Gestion des Ressources Naturelles : MCA-Niger lance les activités dans les régions

Le capital terre reste une condition sine qua non dans la lutte contre la pauvreté en milieu rural. C’est fort de ce constat que MCA-Niger dans la mise en œuvre de son activité Agriculture Résiliente au Climat, a prévu un volet restauration des sols.

Le DG de MCA-Niger (2e de la droite ) entouré du SG du Gouvernorat de de Maradi et le Président du Conseil Régional.

Maradi a constitué ce mardi 6 avril 2021, le point de départ des cérémonies de lancement dans les régions d’intervention du Compact. Le Directeur Général de MCA-Niger a relevé la portée stratégique de la récupération des terres. « L’objectif final est de contribuer au processus de gestion rationnelle et durable des ressources naturelles, capable de créer les conditions d’un développement socio-économique garantissant la sécurité alimentaire des populations et des animaux », a déclaré Mamane Annou.

70000 hectares de terres récupérés

Pour la région de Maradi, les communes de Chadakori, Dan-Goulbi, Guidan-Roumdji et Sabon-Machi, sont concernées par cette initiative qui prévoit plus de 20.000 hectares de terres dégradées à récupérer. Egalement au programme, d’importantes activités d’intensification agricole dont l’accès aux intrants agricoles, l’appui à une centaine d’hectares de périmètres irrigués qui seront réalisés.

Les différents services techniques étaient représentés à cette rencontre.

Au terme de la mise en œuvre de cette activité, près de 70000 hectares de terres dégradées seront récupérées dans les quatre régions d’intervention de MCA-Niger pour les besoins agricoles et de l’élevage ; 420 périmètres irrigués seront accompagnés, 280 champs écoles paysans seront installés et 9.500 kits de petits ruminants distribués.

Tous ces efforts doivent contribuer in fine à améliorer la résilience des communautés rurales face aux changements climatiques.

Le Secrétaire-Général du Gouvernorat de Maradi et le Président du Conseil Régional ont salué cet apport de MCA-Niger dans la lutte contre la pauvreté.

Après Maradi, ce lancement va se dérouler à Tahoua, Tillabéry et Dosso.

Lancement des études techniques des travaux des petits périmètres irrigués

Les différentes études qui précèdent les travaux des petits périmètres irrigués pour l’Activité Agriculture Résiliente au Climat (CRA), ont été lancées ce jeudi 1er avril 2021 lors d’une rencontre entre le Consultant CIRA SAS et MCA-Niger.

La réhabilitation de ces périmètres va  améliorer les revenus des producteurs. (Photo Naji Ide Siddo)

Il s’agit de la première d’une série de lancements de sept lots pour la conduite des études techniques et le contrôle de l’exécution des travaux pour l’aménagement de 57 hectares de petits périmètres irrigués dans les communes rurales de Karguibangou et Tessa dans la région de Dosso.

La réhabilitation de ces périmètres irrigués va contribuer à améliorer les revenus des producteurs et la sécurité alimentaire grâce à une augmentation durable de la production maraichère.

Le DG de MCA-Niger Mamane Annou (en blanc) et Abdalah A.Maiguizo, Directeur de Communautés Résilientes au Climat.

Au cours de la rencontre le Consultant a exposé la méthodologie qu’il compte utiliser dans la conduite de l’Avant-Projet Sommaire (APS), l’Avant-Projet Détaillé (APD), des Études d’Impact Environnemental et Social et des Plans de Gestion de l’impact Environnemental et Social (EIES/PGES), etc. Les experts de MCA-Niger ont pour leur part présenté les exigences du Compact dans la mise en œuvre des projets.

 

 

Newsletter MCA-Niger N°012 – Mars 2021 : « Réhabilitation de la RN7 ça roule ! »

Newsletter MCA-Niger N°012 – Mars 2021 :
« Réhabilitation de la RN7 ça roule ! ».
Au sommaire de ce numéro de la newsletter de MCA-Niger :

    • Réhabilitation de la RN7, les travaux sur les rails

    • Distribution des engrais : le secteur privé en ordre de bataille

    • Reportage Coopérative féminine Hadin Kai : « Cette subvention a changé notre vie ! »

    • Les sous-projets Gestion des Ressources Naturelles lancés

    • Le point sur la réhabilitation du périmètre de Konni

    • Le Conseil d’Administration de MCA-Niger dresse le bilan des projets

    • Journée Internationale de la Femme, le respect des droits des femmes au cœur du Compact

    • MCA offre du matériel de 132 millions FCFA aux COFOCOM

Engrais : le Ministre de l’Agriculture déterminé à poursuivre la Réforme

La Réforme du secteur des engrais au Niger, constitue un pan essentiel de la stratégie pour promouvoir l’agriculture face aux chocs climatiques.
Depuis des années, le Niger bénéficie de l’appui technique et financier de partenaires dont MCA-Niger pour la bonne conduite de cette initiative voulue par les autorités.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage par intérim, Issouf Barkai
réaffirme la détermination du Gouvernement à réaliser cette réforme.