MCC approuve un don de 341 milliards de FCFA pour le Compact régional Bénin-Niger

Le premier Compact Régional de MCC va être mis en œuvre par le Niger et le Bénin ! Ce Programme consacré au développement du réseau routier entre les deux pays, a été approuvé hier (28 septembre) par le Conseil d’Administration de MCC, réuni à Washington.

A l’unanimité, les membres de ce Conseil ont donné leur aval pour une enveloppe de 504 millions de dollars, soit plus de 341 milliards de FCFA !

MCC va investir 202 millions de dollars au Bénin contre 302 millions de dollars au Niger.

La délégation nigérienne lors de la signature des documents de ce Compact à Cotonou.

Les gouvernements des deux pays, selon un communiqué de MCC, auront une contribution à hauteur de 15 millions de dollars dans la mise en œuvre de ce Programme.

Développement économique attendu

Selon les projections, ce Compact régional va impacter au moins 1,6 million de personnes. Son implémentation implique des réformes institutionnelles dans la gestion des formalités au niveau de frontières, pour plus d’efficacité pour les usagers.

« L’approbation de ce Compact régional Bénin-Niger représente un moment historique. Elle démontre les capacités de MCC à renforcer ses programmes avec ses partenaires en vue d’une croissance économique durable », a déclaré la Présidente de MCC, Alice Albright.

Les infrastructures routières prévues dans le cadre de ce Compact régional vont faciliter les échanges commerciaux entre Cotonou et Niamey, tout en favorisant les interactions économiques des communautés situées le long de ce corridor. Il s’agit sans conteste d’un gage de croissance économique, un vecteur de création d’emplois et une opportunité d’investissements du secteur privé.

A noter que MCC investit au Bénin (qui est à son deuxième Compact consacré à l’énergie) et au Niger. Les apports de cette agence américaine dans ces deux pays s’élèvent à 1,1 milliard de dollars.

Conseil d’Administration de MCA-Niger : les équipes exhortées à terminer les projets dans les délais

Beaucoup de sujets importants étaient à l’ordre du jour de la 17e Session Ordinaire du Conseil d’Administration de MCA-Niger tenue ce 28 septembre 2022.

Les Administrateurs du Compact du Niger ont exprimé leur satisfaction pour la conduite des travaux de réhabilitation de la RN7 (tronçon Dosso-Bella 2), la RN35 (Margou-Gaya) et la Route Sambéra-Guitodo.

Même son de cloche pour le périmètre irrigué de Konni dont les tests techniques de mise en eau ont été effectués avec succès. Le taux d’exécution des travaux est de 83 %. La mise en exploitation de 912 hectares pour la production agricole de la prochaine saison sèche 2022-2023 (à partir de novembre 2022), est en préparation.

Le Conseil d’Administration s’est réjoui de l’avancement des chantiers de routes et encourage MCA-Niger à boucler les projets dans les délais.

Pour le volet Gestion des Ressources Naturelles dans le cadre de l’activité Agriculture résiliente au climat, 64.000 hectares de terres dégradées ont été récupérés sur les 70.000 prévus, soit un taux d’exécution de 91%.

Accélérer la cadence

Le Conseil a cependant exprimé quelques appréhensions sur des risques de non achèvement de certains projets, notamment celui de la petite irrigation de Sia-Kouanza (région de Dosso) ; la réhabilitation et la construction de 17 marchés à bétail ont également retenu son attention, de même que les corridors de transhumance.

Les membres du Conseil ont encouragé MCA-Niger à agir avec célérité sur les goulots d’étranglement afin de boucler ces différentes activités dans les délais convenus.

La Direction de MCA-Niger a marqué sa détermination à mettre les bouchées doubles pour terminer ces projets dans les délais impartis et le respect des standards.

Le Conseil d’Administration en images 

Périmètre irrigué de Konni : début des tests techniques

Les tests en vue de s’assurer du bon fonctionnement des équipements du Périmètre irrigué de Konni sont en cours.

Selon l’entreprise des travaux, les tests se passent sans accrocs.

La réserve tampon de Tchiérassa.

Cette étape est fondamentale afin de procéder à l’utilisation prochaine dans des conditions optimales de cette infrastructure de 3000 hectares, remise à neuf dans le cadre du Compact du Niger.

Le Canal d’amené.

Le périmètre va favoriser la production agricole en toutes saisons pour contribuer à lutter contre la pauvreté par la croissance économique.

Le personnel de MCA-Niger formé à la réinstallation

Le déplacement volontaire et involontaire, de même que la réinstallation des communautés dans la mise en œuvre de projets de développement, doivent répondre à des normes.

Durant cinq jours (12 au 16 septembre 2022), des membres du MCA-Niger ont été formés sur cette thématique.

Cette formation de haut niveau a permis aux participants d’appréhender davantage les enjeux et les exigences relatifs à la réinstallation des populations affectées par le projet (PAP) eu égard aux standards internationaux et nationaux en la matière.

Les participants viennent de différentes équipe du MCA-Niger.

Cette rencontre a été aussi l’occasion de passer en revue les approches utilisées dans l’implémentation de Programme de Restauration des Moyens de Subsistance (PRMS) afin de réhabiliter les personnes affectées par le Projet dans les mêmes conditions, si ce n’est les améliorer par rapport à la situation avant leur délocalisation et la perte de leurs moyens d’existence.

Le Directeur des Affaires Transversales de MCA-Niger, Justinien Bacirongo a exprimé sa satisfaction au terme de la formation.

Intensification agricole : les activités en bonne voie à Konni et Malbaza

MCA-Niger a initié une mission de supervision des activités d’intensification agricole dans la région de Tahoua du 29 au 30 août 2022.

Le volet intensification agricole de l’activité Agriculture résiliente au Climat du MCA-Niger, vise à renforcer la résilience des communautés face au défi de la dégradation des sols et du changement climatique. Pour y parvenir, les producteurs agricoles sont formés aux techniques culturales pour accroitre la productivité par le biais de cultures pluviales et irriguées.

Une des espèces de niébé dans un champ école paysan.

Les communautés bénéficient ainsi de l’Appui Conseil Agricole Pluviale, des Champs Ecole Paysans et de la distribution de kits caprins.

Le groupement d’ONG CADEL-RAIL-ONEN-AID Kokari chargé de la mise en œuvre de ces activités dans les communes de Konni, Tsernaoua, Malbaza et Doguéraoua a procédé à la visite de quelques sites.

Le niveau d’avancement des activités sur le terrain est très encourageant selon le Préfet de Malbaza, Hachirou Batouré. « C’est une grande satisfaction pour la communauté, les champs écoles et les kits caprins visités sont une réussite. Les bénéficiaires sont très enthousiasmés… cela va faire école. »

La visite des sites conduite par le préfet de Malbaza.

A terme, ces activités permettront d’améliorer la productivité agricole via la distribution de 2000 kits agricoles composés de divers intrants (mil HKP, sorgho, niébé, les engrais NPK et urée), l’appui conseil agricole et les 60 champs école paysans mis en place dans la zone.

Kits de caprins ici à Malbaza.

Egalement visée par ces activités, la reconstitution du cheptel par l’octroi de plus de 4000 têtes de caprin réparties en kits composés d’un male et de trois femelles.

 

 

 

Rencontre autour de l’actualisation du plan d’urbanisme de la ville de Konni

La mise à jour Plan Urbain de Référence (PUR) était à l’ordre du jour d’une réunion de lancement le 25 août 2022.

Dans le cadre de la réhabilitation du périmètre irrigué de Konni, une Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) a mis en évidence un certain nombre d’impacts négatifs sur l’environnement, la santé et la sécurité des populations.

Des mesures de mitigation ou de suppression ont été proposées. Au nombre de ces dispositions prévues dans le Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) se trouve l’élaboration d’un Plan Urbain de Référence (PUR) pour la Commune Urbaine de Konni.

Justinien Bacirongo, Directeur des Affaires Transversales de MCA-Niger a réitéré l’engagement à conduire cette étude qui permettra une meilleure prise en compte des aspects environnementaux, socio-économiques, du genre et d’inclusion sociale relatifs à la croissance du centre urbain et sa coexistence avec le périmètre irrigué réhabilité. En outre, a-t-il poursuivi, cette initiative va contribuer de manière tangible à faire de Konni un pôle durable par l’amélioration des conditions de mise en valeur du périmètre irrigué dans la Commune Urbaine. Il s’agira in fine de contribuer au développement spatial harmonieux du centre urbain de Konni en tenant compte de l’équilibre entre l’extension urbaine et l’exercice des activités agro-sylvo-pastorales naturelles.

Pour conduire à bien cette mission, MCA-Niger a recruté le cabinet AGECHRAU pour conduire l’étude avec une équipe pluridimensionnelle (urbaniste, cartographe, socio-économiste, environnementaliste et spécialiste genre et inclusion sociale).

Alphabétisation fonctionnelle : les apprenants de Konni ont reçu leur certificat

Après Gaya la semaine dernière, la cérémonie de Konni organisée le mercredi 17 août 2022, a sanctionné des mois d’efforts et de sacrifices des apprenants et de leurs encadreurs.

Pour la cohorte de Konni (région de Tahoua), MCA-Niger avait pour objectif d’alphabétiser 5500 bénéficiaires de ses projets et d’en certifier 2700 d’ici Juin 2022.

Au titre de cette 3ème campagne, d’excellents résultats ont été obtenus sur les 2276 inscrits et 2272 testés.

Au total, 977 apprenants ont atteint le niveau 3/4 dont 456 hommes et 521 femmes. Et d’autres 1104 apprenants ont atteint le niveau 5/6 dont 499 hommes et 605 femmes.

Tous les 2081 apprenants sont certifiés, soit un taux de réussite globale de 99,85%.

« Au regard de cette heureuse réussite et en attendant les résultats de la prochaine campagne, j’exhorte toutes les parties prenantes et les autres intervenants dans le domaine à redoubler d’efforts et à s’investir résolument dans ces activités de pérennisation pour donner la chance à ceux qui n’ont pas été à l’école coranique ou à l’école classique de savoir lire et écrire et d’en user dans leurs activités quotidiennes », a déclaré le Secrétaire Général Adjoint du  Ministère de l’Education Nationale.

Pour sa part, la Directrice du projet Irrigation et Accès aux Marchés, Aminata Boubacar Samaké a adressé « une requête pour une résolution à tous les acteurs qui ont joué un rôle et principalement à l’endroit du Ministère de l’Education Nationale pour la pérennisation des acquis du programme d’alphabétisation mis en œuvre dans les villages et quartiers du département de Konni avec l’appui technique et le financement de MCA-Niger. »

Une projection de témoignages des apprenants suivie d’une visite guidée des stands d’exposition des différents produits et la remise de témoignages de satisfaction à tous ceux qui ont contribué à l’atteinte des résultats, ont été les grands moments de cette rencontre.

Les autorités locales, notamment le Préfet de Konni, le Maire de la ville, les autorités coutumières, les responsables des services techniques, etc. ont pris part à cette cérémonie.

Lire aussi : https://www.mcaniger.ne/2022/08/11/alphabetisation-les-apprenants-ont-recu-leur-certificat-a-gaya/

Le référentiel d’inscription des droits fonciers des exploitants sur le titre foncier d’un périmètre irrigué validé

Une première au Niger ! Au terme d’un processus rigoureux et inclusif conduit avec ses partenaires techniques et les structures de l’Etat, MCA-Niger est parvenu à la mise en place d’un cadre de sécurisation foncière approuvé par les spécialistes de la question à l’issue d’un atelier national le mardi 16 août 2022 à Niamey.

L’expérience acquise dans la gestion des questions foncières durant la réhabilitation du périmètre irrigué de Konni, a nourri les réflexions jusqu’à cet aboutissement salué par les acteurs du foncier.

Les acteurs du foncier de différentes structures ont contribué à cette œuvre majeure.

Ce cadre, est l’assurance de la « pérennité qui encourage la paix sociale, les investisseurs et concourt à l’autosuffisance alimentaire », a déclaré pour sa part Issaka Zoubeirou, Secrétaire Général Adjoint du Ministère de l’Agriculture. « Cette inscription qui renvoie à la délivrance d’un certificat d’inscription au titre foncier est un gage de traçabilité et de la stabilité des contrats d’occupation dont toute modification devra aussi se faire au niveau du livre foncier », a-t-il poursuivi.

Une avancée importante

Le Directeur Général de MCA-Niger, Mamane Annou voit en cette initiative un jalon important qui fera jurisprudence. « Les droits fonciers des détenteurs des parcelles sur le périmètre de Konni seront formalisés à travers des contrats d’occupation qui devront être inscrits sur le titre foncier du périmètre de Konni. »

Pour le Directeur Général de l’Office National des Aménagements Hydroagricoles (ONAHA), ce référentiel est essentiel et permettra de répondre efficacement aux problématiques du foncier au Niger. « Cet exercice qui constituait une première au Niger nous a imposés la tenue de plusieurs cadres techniques de concertation réunissant des experts de la chaîne foncière de l’Etat central et des personnes ressources d’institutions privées intervenant sur la thématique du foncier rural », a expliqué Mamane Adamou.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Compact, MCA-Niger est en train de réhabiliter le périmètre irrigué de Konni. La remise à niveau (presque achevée) de cette infrastructure mettra à la disposition des exploitants plus de 3000 hectares.

 

 

Compact régional : négociations entre MCC et le gouvernement nigérien

Une délégation du gouvernement nigérien et MCC ont discuté une semaine durant à Washington autour du Compact régional Niger-Bénin.

Ce Compact actuellement en préparation, sera consacré au développement du réseau routier entre le port de Cotonou et le Niger avec comme objectif stratégique, l’amélioration substantielle du flux commercial entre les deux pays.

Ce Compact sera axé sur le développement du réseau routier entre le Bénin et le Niger. Crédits photos : MCC.

Ce Programme devra attirer des investisseurs et contribuer à réduire la pauvreté grâce à la croissance économique.

La délégation nigérienne comprenait notamment le Ministre des Affaires Etrangères, Hassoumi Massaoudou et son collègue des Finances, Ahmat Jidoud.

La rencontre de Washington fait suite à celle de Cotonou qui avait réuni en mai dernier les représentants du Bénin, du Niger et de MCC.

Lire aussi https://www.mcaniger.ne/2022/05/16/le-compact-regional-benin-niger-objet-dune-rencontre-a-cotonou/

Alphabétisation : les apprenants ont reçu leur certificat à Gaya

L’événement qui consacre la fin du processus de formation de milliers d’apprenants, s’est déroulé le mercredi 10 août 2022 dans les locaux de la préfecture de Gaya.

La rencontre a été présidée par le Préfet du département. Les représentants des différentes communes de Sambéra et Tanda, les services techniques départementaux ainsi que les élus locaux et les consultants Cowater et ONEN ont également pris part à la cérémonie ainsi qu’une importante délégation de MCA-Niger.

A la suite d’un diagnostic qui a révélé un faible niveau d’alphabétisation des producteurs bénéficiaires des activités du projet Irrigation du Compact du Niger, il est ressorti clairement le besoin d’organiser une campagne d’alphabétisation. Ce prérequis leur permettrait de suivre confortablement le cycle de mise à niveau éducatif pour développer les compétences de base en lien avec leurs activités quotidiennes notamment l’agriculture, la gestion associative, la commercialisation, la tenue des comptes, etc.

Grâce à ces notions de base en alphabétisation, les participants ont été formés en nutrition, hygiène gestion budgétaire de base, utilisation de registres et documentation pour les plans d’affaires de leurs structures coopératives.

Pour ce programme d’alphabétisation fonctionnelle, MCA-Niger s’était fixé comme objectif d’alphabétiser 3000 bénéficiaires et de donner le certificat 2400 apprenants dans la zone de Gaya.

A l’issue de la formation, les résultats ont été élogieux avec un taux de finition de 99,02% et un taux de réussite de 68,97%. « Les résultats, tels qu’évoqués ci-dessus contribueront à l’atteinte des objectifs de l’éducation et de formation de mon département ministériel (…) ainsi qu’aux autres politiques et programmes de développement actuels du Niger », a rappelé le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de l’Education nationale.

« A présent, il faut une stratégie de consolidation et de pérennisation des acquis en les inscrivant dans la durée », a plaidé Zakou Aminata Samaké, Directrice du Projet Irrigation et Accès aux Marchés, représentante du Directeur Général du MCA-Niger.

Zakou Aminata Samaké a appelé à une pérennisation des acquis.

Ces sessions d’alphabétisation interviennent dans le cadre de la mise en œuvre de la sous-activité Service d’Accompagnement Agricole (SAA) du MCA-Niger.

Projection de film retraçant le processus de la formation et les réactions des bénéficiaires.

Des projections de film ont montré le processus de formation et de poignants témoignages des participants.

Après Gaya, cette même cérémonie aura lieu à Konni (Tahoua) le 17 août prochain.